mardi 19 octobre, 2021

L'Odeur désagréable (première et deuxième parties)

Création littéraire

Dès que je retourne à la maison, je remarque une odeur désagréable. Je tente d’en trouver l’origine. Je marche vers la poubelle. Non, ce n’est pas cela.  La poubelle sent comme du vieux maïs soufflé.  Je monte les escaliers. Je commence à perdre un peu patience. L’odeur est plus forte maintenant. Je soupçonne immédiatement que cette odeur vient de la chambre de mon fils, Jack. Je rentre dans sa chambre, préparée pour le pire, mais rien ne sort de l’ordinaire. La chambre a des murs orange (trop brillant, à mon avis). Il y  longtemps que je ‘n’ai pas vu le plancher à cause du  désordre. Côté odeur, il n’y a qu’un faible soupçon de celle de la sueur.  Je marche ensuite vers la salle de bain et je ne sens rien sauf la l’odeur des tropiques – Febreze; Hawaii Aloha. Il y a qu’une chambre qui reste. La mienne. 

            Je vais vers ma chambre et je ne vois rien de bizarre. J’observe ma chambre avec ses murs violet pâle. C’est une couleur qui se nomme Lavande électrique. Il y a des bouquets de lavandes et des orchidées partout. J’adore les fleurs. Soudainement, j’aperçois à la fenêtre mon fils Jack, qui est censé d’être en train de revenir à la maison de son école secondaire. Mais, il marche dans l’autre direction. Puisque je suis une femme curieuse, je décide de le suivre. Avant que je parte, je vérifie l’heure ; 16h43. Il devrait être de retour à la maison dans 15 minutes… Je vais le suivre de toute façon.

Il marche d’une façon bizarre, comme s’il ne voulait pas être vu ou attrapé. Je suis environ 200 mètres derrière lui lorsque, soudainement, je ne le vois plus! Il est disparu! Je commence à marcher brusquement vers la direction où il est disparu. Puis, je tombe, sous la terre, dans un trou invisible.

            Je regarde autour de moi. Qu’est-ce qui vient d’arriver? Tout est blanc – presque transparent. Le plancher, le plafond et les murs sont de couleur blanche si brillante. On dirait que je suis dans une chambre qui ne finit jamais, comme dans les films.

              Puis, je me demande si je suis morte. Soudainement, une porte noire se présente vers ma droite. Ensuite, une porte verte se trouve à ma gauche et une porte rouge se trouve derrière moi.  Je réalise, après quelques minutes, qu’il faut que je choisisse l’une de ces portes. Est-ce que cela m’amènera à Dieu?  Au Diable? Je plisse mes yeux et je vois une porte blanche en avant de moi. Elle est très difficile à apercevoir . Je suis certaine que c’est cette porte qu’il faut que je choisisse! Je marche, lentement, vers la porte presque transparente. Je l’ouvre. J’ai peur de qu’est-ce qui se trouve derrière.

            Je suis éblouie par un soleil brillant. Après quelques secondes, mes yeux s’adaptent à la lumière et je regarde autour de moi. Je suis bouche bée et mes yeux brillent.  Devant mes yeux se trouve la plus belle chose que je n’ai jamais vue.

            Il n’y a aucun nuage dans le ciel rose et il y a des chutes d’eau partout. Il y a une montagne visible à l’horizon et ça ressemble aux tropiques. C’est merveilleux! Est-ce que c’est à ça que le paradis ressemble?

Jack! J’ai complètement oublié à propos de lui! Où est-ce qu’il est allé? Est-ce qu’il est ici avec moi? Je le vois au loin en train de marcher vers la montagne. Je pousse un grand soupir. Je remercie Dieu qu’il soit sain et sauf. Mais, il faut que je lui pose des questions. Où est-ce qu’on est? Pourquoi est-ce qu’on est ici? Comment est-ce qu’on est arrivé ici? Je commence à courir vers lui.

            J’essuie la sueur sur mon front. Je n’avais aucune idée que Jack pouvait marcher si vite! Je suis, finalement, arrivée proche de lui. Je commence à appeler son nom. Ça prend quelques minutes pour attirer son attention. Il se tourne lentement vers moi. Il y a clairement de la  surprise dans ses yeux. Il commence à marcher vers moi, mais là, il tourne sur ses talons et commence à courir vers la montagne. Et, comme avant, il disparait. Cette fois, je ne suis pas certaine si je veux le suivre. Après mûre réflexion, je décide de le faire. Je suis sa mère et c’est ma responsabilité de le suivre. Je marche, inquiète de qu’est-ce qu’il va m’arriver. Je traverse l’endroit où il est disparu, et rien n’arrive.  Quoi? Comment est-ce… – Tout d’un coup,  ma vision devient noire et je tombe.

 

(PARTIE II)

          Je me réveille, persuadée d'avoir rêvé. J'essaie de me rappeler le sujet du rêve en regardant autour de moi. Ce n’était pas un rêve, je réalise. Je me lève et remarque soudainement que tout mon corps fait mal, surtout ma jambe droite. Je m’assois sur le plancher froid et dur. Je me demande si je peux marcher. Je me lève et je sais que je n’ai pas d’autres choix. Mon téléphone cellulaire est dans mon sac à main à la maison. Je regrette de ne pas l'avoir apporté avec moi.  Je laisse mes inquiétudes de côté lorsque je me rappelle de qu’est-ce qui vient d’arriver. Jack est disparu, je l'ai suivi, je suis tombée et je me suis retrouvée ici. Finalement, je me lève et je sais ce qu’il faut que je fasse. Il faut que je trouve Jack et que je lui demande ce qui se passe. Il faut que je le ramène à la maison.

 

         Je commence à marcher vers ma droite. Je suis dans une chambre assez large et il y a une porte avec un signe «SORTIE» rouge au-dessus. Lorsque j’ouvre la porte, je me trouve dans un corridor remplie d’élèves. Il y a des casiers beiges sur les murs et les murs sont de couleur bleu pâle. Tout semble normal, sauf que les élèves portent des vêtements bizarres. Certains portent des chapeaux de «sorcière». D’autres portent des combinaisons-pantalons de diverses couleurs. Mais, il y a quatre ou cinq élèves qui ne portent rien sauf des shorts, mais la moitié supérieure de leur corps est une sorte d’animal. Un loup. UN LOUP! Je dois m'enfuir de cet endroit. Il y a des loups-garous ici – ou quelque chose comme ça. Mais, au même moment, je vois Jack qui  essaie se cacher de moi. Il porte également un chapeau de sorcier. Je crie son nom, mais je le regrette aussitôt, car tous les élèves dans le corridor se tournent vers moi. Certains commencent à courir vers moi et d’autres disparaissent.

 

         Je veux courir dans l'autre direction, mais la porte est disparue et il n’y a pas d’autres portes. Alors que je croyais que les créatures et les gens allaient m’attaquer, ils me disent bonjour et semblent être très gentils. Je réponds, très nerveuse. Ils m’offrent d’aller voir la directrice de l’école. J’accepte l’offre et je suis les … choses. Après quelques minutes, je me trouve en avant d’une femme gigantesque avec des cheveux rouges. Elle est dans la vingtaine et elle a un visage doux. Elle m’offre sa chaise  qui ressemble à un trône. J’assis, avec hésitation, dans la chaise confortable. Elle demande mon  nom et je lui réponds.

 

              - Stéphanie Charlebois.

             - Est-ce que vous êtes la mère de Jack Charlebois?

- Oui. J’ai beaucoup de questions à vous demander, mademoiselle …

- Holly. Mademoiselle Holly. Je peux répondre à vos questions avec plaisir Madame Charlebois. Mais…

- Mais quoi? Où est-ce que je me trouve? Pourquoi est-ce que Jack est ici? Pourquoi est-ce qu’il y a des                         loups  ici?! Qu’est-ce qui arriv

- Ma voix craque lorsque je dis la dernière phrase.

- Stéphanie, j’aimerais demander à Jack, votre fils, de vous expliquer ce qui arrive. Il a évidemment retenu                        de l’information à propos de son identité. 

 

Avant que je puisse lui poser plus de questions, elle sort de la salle. «Il a évidemment retenu de l’information à propos de son identité?» Qu’est-ce que cela veut dire? Jack ne cachera jamais des choses vraiment importantes au sujet de son identité. N’est-ce pas?

 

Soudainement, Jack rentre dans la salle. Il me fait un sourire triste. Ses yeux sont cachés en dessous de son chapeau. Il s'assit en avant de moi et prend mes mains dans les siens.

 

            - Je m’excuse.

           - Pourquoi, Jack? Je ne sais pas ce qui arrive. Qui sont ces personnes?

           - Maman, vous êtes à l’École Régional des Surnaturels. Je –

          - Quoi? J’interrompre.  Surnaturels? École? De quoi parles-tu?

          - Maman. Il presse mes mains. Combien savez-vous au sujet de papa?

          - J’hésite. Assez. Mais, on est marié lorsqu’on était jeune, et il est mort dans l’armée, donc c’est possible qu’il ne             m’ait pas dit quelque chose. Mais, je doute qu’il ait caché quelque chose de très grand. De quoi parle-t-il?

         - Maman, papa était un… Sorcier. De grands pouvoirs, en plus.

         - QUOI? Jack, je ne te crois pas. Je m’excuse, mais un sorcier? Paul, un sorcier? Ce n'est pas imaginable.

         - C’est vrai Maman. Donc, je suis moitié sorcier. Je peux faire de la magie, Maman. Je peux le prouver.

         - Donc, faites-le. Ceci est toute une blague. Mais, lorsque je suis tombée sous le sol, est-ce que Jack a fait ça?               Mais pourquoi ...

Ma pensée est coupée lorsque Jack commence à léviter. Ses chaussures dans l’air. Ses mains qui sont dans la position stéréotypie de lorsque tu fais un sort. Je ne peux pas le retenir- je laisse ma mâchoire tomber. Soudainement, je suis dans l’air. Je flotte dans l’air. Je crie qu’il devrait arrêter. Il arrête et je me retrouve sur le sol- sauf. Il court vers moi et cherche mes yeux pour la peur.

 

         - Je m’excuse, Maman. Je ne voulais pas que tu lévites.

        - Je suis correcte. Donc, c’est vrai. Tu es un sorcier. Attends. Qu’est-ce que tu voulais dire par «Je ne voulais pas que tu lévites?» Tu n’avais aucun contrôle?

        - Non. Parfois j’ai du contrôle et parfois je le perds. Je viens d’apprendre 6 mois passés que j’étais moitié-sorcier  et ça prend du temps pour y traîner.

        - Est-ce qu’on pourra aller quelque part plus priver?

        - Oui, suive moi à mon casier.

        - À ton casier? Ça ce n’est pas très privé.

        -  Est-ce que tu pourras me faire confiance?

        - Oui, Jack. Montre le chemin.